Naturelle

Pour le bien-être de la femme tout en restant naturelle
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Salut tout le monde
Sam 19 Jan - 17:57 par jidibio

» Masque purifiant aux agrumes
Mer 26 Oct - 17:08 par naturelle

» Masque purifiant à la Tomates
Mer 26 Oct - 17:04 par naturelle

» Masque Avocat Citron
Mer 26 Oct - 17:02 par naturelle

» Masque Ultra Nutritif à Banane/Avocat
Mer 26 Oct - 17:00 par naturelle

» فوائد الرمان للتخلص من الكرش
Mer 19 Oct - 14:31 par fanida

» SALUT JE SUIS NOUVELLS AVEC VOUS
Mar 18 Oct - 17:07 par fanida

» pour les mains
Mar 18 Oct - 16:53 par fanida

» لإزالة حب الشباب
Mar 18 Oct - 16:52 par fanida

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Le safran et ses bienfaits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fanida
Admin


Messages : 138
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Le safran et ses bienfaits   Sam 13 Déc - 12:29

La plupart de nous ne connais pas l'origine d'une épice qu'on utilise souvent dans notre cuisine marocaine. voici qque renseignements sur le safran du Maroc.

Taliouine, Situé à une centaine de kilomètres de Taroudant, le hameau est l’un des quatre réservoirs mondiaux du safran. Dans ce village irrigué par les sources des montagnes de l’Atlas, la sécheresse commence à faire des dégâts. La cueillette, qui s’étale normalement du 15 octobre au 15 novembre, a commencé bien plus tôt cette année. Et pour cause : la violence du soleil automnal pousse les paysans à investir les champs très tôt le matin, pour traquer le moindre bourgeon avant que la chaleur du jour ne l’abîme. Un travail fastidieux, souvent ingrat. Car ils ont beau cultiver l’épice la plus chère au monde, ces villageois sont loin d’être riches : à Taliouine, le taux de pauvreté atteint les 40%, selon les critères officiels (un revenu mensuel inférieur à 1745 dirhams pour un ménage de 6 à 7 personnes).
Une fois cueillis et séchés, les pistils de safran sont conservés à l’abri de la lumière, pour n’être vendus qu’en cas de besoin. Et le besoin, justement, pousse les agriculteurs à écouler leur marchandise à des tarifs souvent dérisoires, au lieu de la fournir aux coopératives, dont les circuits de commercialisation sont plus rémunérateurs. Car si les gros producteurs peuvent attendre pour vendre au meilleur prix, ce n’est pas le cas des petits exploitants. Le safran fait surtout la fortune des nombreux intermédiaires. Chaque lundi, des négociants des quatre coins du Maroc entier viennent faire leurs emplettes dans le souk hebdomadaire. Ils achètent le gramme de safran à 15 DH en moyenne, pour le revendre au double dans les grandes villes. Expédié en Europe via des filières peu structurées, le produit atterrit dans les épiceries fines où son prix grimpe jusqu’à 20 euros le gramme. “Notre désorganisation incite nos voisins espagnols à usurper notre production et à la revendre sous leur propre label”, relève un membre de l’Association migration et développement, une ONG de solidarité internationale qui ambitionne de promouvoir ce produit dans le cadre du commerce équitable. Avec ses 11 000 habitants, Taliouine est le quatrième producteur de safran dans le monde après l’Inde, l’Iran et l’Espagne. Mais le village n’en perçoit guère la contrepartie en monnaie sonnante et trébuchante. La présence de ce trésor n’est perceptible qu’à travers cette agréable odeur qui plane dans chaque maison, provenant des petits recoins où les femmes cachent le précieux végétal.
L’origine du safran est entourée de mythes au même titre que sa culture, qui ne ressemble à celle d’aucune autre plante. Le safran se multiplie uniquement par voie végétative, via un bulbe enfoui dans le sol et qui produit chaque année trois à quatre nouveaux bulbilles. Les fleurs, qui produisent les pistils, ne se forment que deux ans après.
En plus de ses vertus médicinales et culinaires, le safran est aussi auréolé d’innombrables légendes. Parmi elles, celle qui veut qu’Alexandre le Grand et son armée aient découvert, en se réveillant, que la prairie de la vallée du Cachemire, où ils avaient dressé leur camp, était recouverte de milliers de petites fleurs violettes écloses dans la nuit. Croyant à un sortilège, l’empereur aurait abandonné sa marche vers l’Orient pour rentrer aussitôt dans son pays. L’empereur serait ainsi passé à côté d’un vrai trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le safran et ses bienfaits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pâtes aux carottes et safran
» Les bienfaits du multilinguisme.
» Dire la vérité : les bienfaits qui en découlent
» Savon couleur safran
» LE FITNESS ET SES BIENFAITS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naturelle :: Espace discussions النقاش-
Sauter vers: